header banner
Default

Les émissions de méthane sont réduites par le Bitcoin


lun 23 Oct 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Nicolas T.

Le Bitcoin réduit les émissions de méthane. Marathon vient de publier un rapport dédié à l’installation de mineurs sur les décharges.

Bitcoin mining methane

Décharges et méthane

VIDEO: Le mystère Satoshi : enquête sur l'inventeur du bitcoin | ARTE
ARTE

Dans son rapport intitulé « Cash on Trash », le mineur américain Marathon constate que plus de 2 milliards de tonnes de déchets finissent dans les décharges chaque année. Une partie de ces déchets est constituée de matières organiques qui, en se décomposant, libère du méthane.

Problème, le méthane est un puissant gaz à effet de serre. Son impact sur de réchauffement planétaire est 80 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone sur une période de 20 ans. Et 34 fois supérieur sur un siècle.

Les décharges sont actuellement responsables de 11 % de l’ensemble des émissions mondiales de méthane. La Banque mondiale s’attend par ailleurs à ce que le volume de déchets augmente de 70 % d’ici à 2050.

La situation est particulièrement préoccupante aux États-Unis. Les décharges y sont responsables de 14 % des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine.

Marathon note qu’en 2021, les décharges américaine ont rejeté 3,7 millions de tonnes de méthane dans l’atmosphère. C’est équivalent à « 79 centrales électriques au charbon », peut-on lire dans le rapport.

Pour les anglophiles, cette interview plonge en détail dans le pourquoi du comment :

De l’énergie gaspillée

VIDEO: Le mirage monétaire du Bitcoin : une illusion dangereuse ? • FRANCE 24
FRANCE 24

Aux États-Unis, plus de la moitié des décharges n’ont pas de système de collecte des gaz. Tout le méthane s’échappe dans l’atmosphère.

Pourquoi ne pas utiliser ce gaz à meilleur escient ? Parce que nombre de décharges sont trop petites ou trop isolées pour qu’il soit économiquement viable de récupérer le gaz.

La vente d’électricité produite grâce au méthane rapporte peu, sans parler des délais pour la connexion aux lignes haute tension nécessaires pour transporter l’électricité. Raffiner le gaz pour le vendre tel quel est potentiellement plus rentable, mais cela exige de lourds investissement (gazoducs).

Seules les grandes décharges situées à proximité des centres urbains peuvent s’y retrouver. La conversion des déchets en énergie est bien souvent hors de question pour les décharges plus petites ou éloignées

Miner des bitcoins grâce aux décharges

L’industrie du Bitcoin peut apporter une solution aux petites décharges qui souhaitent valoriser leurs déchets tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique.

Sans parler du fait que les États-Unis ont pris des mesures décisives en 2021 pour obliger décharges à réduire leurs émissions de méthane. Seules les grandes décharges sont visées pour l’instant, mais peut-être que l’ensemble des décharges seront un jour concernées.

Alors pourquoi ne pas prendre les devants en accueillant des mineurs de bitcoins ? Le processus est très simple. Il s’agit de capturer le méthane et de le brûler à l’intérieur de générateurs d’électricité qui alimentent en retour des ASIC.

Ce faisant, la décharge convertit son méthane en une source d’énergie et de revenus avec un investissement minimal. Les mineurs de bitcoins profitent pour leur part d’une source d’électricité peu chère.

Si l’industrie du Bitcoin se développe davantage sur les décharges, elle pourrait théoriquement devenir neutre en CO2. Oui, le bitcoin est un atout dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Bien d’autres gaspillages d’énergie pourraient être mis à profit. En absorbant les surplus d’énergie verte intermittente, les mineurs apportent une source de revenus bienvenue pour les énergéticiens qui pourront les utiliser pour financer la transition énergétique :

D’après Daniel Batten, 6 % de l’empreinte carbone du réseau Bitcoin est déjà compensée via la réduction des émissions de méthane !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Nicolas T. avatar

Nicolas T.

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Sources


Article information

Author: John Vaughn

Last Updated: 1698805203

Views: 986

Rating: 4.8 / 5 (52 voted)

Reviews: 94% of readers found this page helpful

Author information

Name: John Vaughn

Birthday: 2022-10-22

Address: 4541 Williams Station, Mejiaborough, WV 66839

Phone: +3922047461182054

Job: Biomedical Engineer

Hobby: Amateur Radio, Bowling, Card Games, Sewing, Camping, Ice Skating, Wildlife Photography

Introduction: My name is John Vaughn, I am a intrepid, variegated, important, proficient, honest, Open, clever person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.